ScentSeas
le luxe au naturel depuis 2007
Lab C.S.C Corsica, France

 frais de port offerts tout l'été, France métropolitaine à partir de 30 € d'achat  

Aller au contenu

le karité, le beurre de caocao, sous leur forme pure, non dénaturée

ScentSeas, soins d'exception, secrets de beauté insulaires légendaires
Publié par dans trésors de beauté des îles · 27 Janvier 2018
Aujourd'hui, nous allons traiter de deux ressources précieuses, le beurre de karité, ou le beurre de cacao.
Comment ces matières premières premières aux bénéfices incroyables pour votre peau peuvent être vendues et incorporées dans un soin cosmétique.
Comment, chez ScentSeas nous les choisissons et les incorporons.

Tout d'abord, cacao et karité sont extrêmement nourrissants et hydratants et réparateurs.
Ils sont utilisés dans les soins du visage, des cheveux, du corps.
Leur proportion varie en fonction du résultat que l'on veut obtenir mais aussi de la texture.

ScentSeas a fait le choix de s'approvisionner en ressources non dénaturées par des solvants pour préserver leur couleur, leur odeur, et bien sûr ainsi leur nature, c'est à dire, leurs bienfaits.
Donc pas de blanchiments (même des des karités bio peuvent être blanchis, ce que nous récusons) par des solvants.
En préservant ainsi la nature de la ressource, on en conserve la totalité de ses bienfaits. En les incorporant, nous ne les faisons jamais chauffer à haute température, ce qui, encore une fois, permet de préserver la haute qualité de la ressource.
Ainsi, en préservant dans son intégralité la ressource, elle continue de "vivre" dans le produit et être totalement active sur votre peau.
Comme elle continue de "vivre", elle peut, interagir avec les autres ressources et faire sa "rebellion". Par exemple, avec des petites variations de températures.
Au sein du produit, elle peut se contracter, avoir "froid" et se cristalliser. C'est ce qu'on appelle le phénomène de cristallisation, bien connu des grands patissiers et chocolatiers qui utilisent le beurre de cacao pour réaliser leurs créations. Aujourd'hui de moins en moins de beurre de cacao est utilisé dans la réalisation des chocolats; il est remplacé par des huiles de palme, pour éviter ce phénomène totalement naturel.
Essayez de mettre un chocolat au frigo! et s'il contient du vrai beurre de cacao, le chocolat va se recouvrir d'une fine pellicule blanche, c'est le résultat d'une fine cristallisation.
En certaines occasions, dans le pot magique du baume réparateur à l'immortelle, en hiver particulièrement ou que vous passez d'une ambiance chaude à une ambiance froide, vous pourrez voir apparaître comme des petites billes, qui vont fondre instantanément au contact de la chaleur de votre peau.
Ce phénomène n'altère en rien l'efficacité du soin. mais serait en quelque sorte, un gage de qualité en lui préservant toute son âme.

Voici un extrait d'un article d'un grand professeur d'université américaine qui explique bien le phénomène de cristallisaton.

Influence de la composition sur la cristallisation du beurre de cacao
Paul S. DIMICK
Pennsylvania State University,
College of agricultural Science, Dept. of food Science,
University Park, USA

Introduction
Lors de la formulation et la fabrication industrielle du chocolat, l’ingrédient le plus important est le beurre de cacao. Économiquement, il s’agit de l’ingrédient le plus coûteux dans le chocolat puisqu’il intervient à hauteur d’un tiers dans le prix du produit fini. De plus, des matières grasses additionnelles sont nécessaires dans la formulation car les fèves de cacao n’apportent pas suffisamment de beurre de cacao pour fabriquer le chocolat. Selon l’origine, la composition et les caractéristiques de
dureté du beurre de cacao peuvent varier considérablement (1). Durant la fabrication, le processus de cristallisation influence largement les propriétés rhéologiques du produit, lesquelles agissent à leur tour sur la viscosité, le démoulage (contraction), le croquant, la brillance et les caractéristiques de fonte pour la tablette finale. C’est pourquoi il apparaît important d’étudier cette composante “grasse” puisqu’elle intervient sur le comportement du chocolat durant la fabrication et le stockage.
L’objectif de l’article est de présenter les effetsdes composés lipidiques mineurs sur la cristallisation du beurre de cacao avant d’aborder le mécanisme de la cristallisation des lipides dans le cas du beurre de cacao non raffiné. La majorité des matières grasses et des huiles utilisées en tant qu’ingrédient alimentaire sont raffinées à l’issue de l’extraction initiale. Le procédé de
raffinage peut comporter des étapes de blanchiment, de dégommage, d’alcalinisation, de désodorisation, de fractionnement, d’hydrogénation et éventuellement d’interestérification. Ces traitementréduisent généralement la fraction d’acides gras libres et permettent d’éliminer les composés les plus polaires tels que les phosphatides, les glycolipides, les substances protéagineuses et mucilagineuses. Ainsi, lorsque l’on tente de comprendre le processus de solidification de graisses ou d’huiles raffinées, on se trouve en fait face à un système composé pour l’essentiel de triacylglycérol pur. C’est d’ailleurs ce qui a récemment été montré lors du raffinage du beurre de cacao (2). L’allure de la cristallisation d’un beurre de cacao ayant subi un raffinage classique se caractérise par une réduction de la période d’induction de la cristallisation et par une augmentation  de la vitesse de croissance des cristaux.
article scientifique complet

REFERENCE
www.sucre-info.com/sucres-et-edulcorants/download/1978/8671/28.html

Bookmark and Share

Retourner au contenu